mardi 10 mai 2016

Napolitain


Ingrédients :
Pour 6 personnes

Pour les gâteaux :- 250 g de farine
- 1/2 sachet de levure
- 200 g de sucre semoule
- 200 g de beurre fondu
- 4 œufs
- 1 cuillère à café d'arôme vanille
- 1 cuillère à soupe rase de cacao en poudre
- une pincée de sel

Ganache au chocolat :- 150 g de chocolat noir
- 12 cl de crème fraîche liquide

Pour le glaçage :- 100 g de sucre glace
- 4 cuillères à soupe de crème liquide entière
- 50 g de Vermicelle au chocolat pour la décoration

Préparation :
Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, fouettez les œufs, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre fondu, puis la farine et la levure, mélangez bien.
Divisez la pâte en 2/3, 1/3. Dans la plus grande partie ajoutez la vanille et dans l’autre partie, ajoutez le cacao en poudre.
Beurrez et farinez 3 moules de taille identique et de préférence en forme carré de 20x20 cm ou un plat à gratin de la même dimension (si vous n'avez pas 3 moules identiques comme moi, cuisez les gâteaux à tour de rôle).
Divisez la pâte blanche à la vanille en 2 parts identiques et versez la première part dans le moule beurré et fariné et faites cuire 10 minutes.
Démoulez le gâteau sur une grille puis faites pareil avec la 2ème part de pâte blanche à la vanille puis pareil aussi avec la pâte au chocolat.
Laissez les 3 gâteaux refroidir.
Réalisez la ganache : faites chauffer la crème liquide et ajoutez le chocolat noir coupé en morceaux, mélangez bien jusqu'à ce que la ganache soit bien lisse. Laissez refroidir.
Pour le montage, déposez un premier gâteau vanillé, nappez-le généreusement de ganache au chocolat, déposez dessus le gâteau au chocolat, nappez de nouveau de ganache puis déposez dessus le dernier gâteau vanillé. Le napolitain est prêt à être nappé de glaçage.
Préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace et la crème liquide.
Versez le glaçage sur le dessus du napolitain en l'étalant soigneusement. Parsemez-le de vermicelle au chocolat.
Mettez le napolitain au frais pour 1 à 2 heures avant de le déguster.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire